Défi 30 Jours Sans YouTube #2 : BIBLIOTHÈQUE BITCOIN AVEC PYTHON

1 Installations

 

Pour commencer il faut bien entendu installer Python 3 sur sa machine disponible GRATUITEMENT à l’adresse : <https://www.python.org/>

Ensuite il faut installer la bibliothèque Bitcoin à l’aide de l’outil
d’installation de module nommé pip disponible GRATUITEMENT ici
<https://docs.python.org/fr/3/installing/>

Taper la commande pip install bitcoin ou pip3 install bitcoin, la
deuxième méthode étant plus explicite mais n’utilisant pas windaube je
ne sais pas si elle fonctionne dessus… (voir la documentation du
module créé par Vitalik Buterin <https://pypi.org/project/bitcoin/>)

 

2 Hello Bitcoin World

 

Comme le veut la tradition informatique on va commencer par un Hello
World mais version Bitcoin.

Pour écrire le code il y a 2 options :

  1. Télécharger, installer et utiliser un éditeur de texte sur sa
    machine comme [Atom], [GNU Emacs], [Sublime Text], [Vim], ou
    [Visual Studio Code] ou autre
  2. Ne rien télécharger et se rendre sur repl.it <https://repl.it/languages/python3>

[Atom] <https://atom.io/>

[GNU Emacs] <https://www.gnu.org/software/emacs/>

[Sublime Text] <https://www.sublimetext.com/3>

[Vim] <https://www.vim.org/>

[Visual Studio Code] <https://code.visualstudio.com/>

 

 

2.1 Générons une clé privée

 

Dans l’univers du Bitcoin (et des cryptos en général) au commencement était la clé privée.

En effet, toute la sécurité repose sur le chiffrement (ou
cryptographie d’où le crypto) asymétrique ou encore appelé clé
publique/clé privée.

Et cette paire clé publique/clé privée n’est pas symétrique
précisément parce que la clé publique est générée à partir de la clé
privée d’où l’importance de cette dernière.

 

Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le fonctionnement des cryptos
en général je recommande mon cours sur le sujet avec le coupon promo
WELCOME il y a 90% de remise et sa présentation est 100% GRATUITE en
cliquant ici <http://bit.ly/cdbssr-free>

 

Taper le code suivant :

 

2.2 Générons la clé publique

 

Maintenant qu’on a généré la clé privée, complétons notre code pour
générer la clé publique (qui servira notamment pour générer l’adresse
pour pouvoir recevoir des bitcoins).

 

 

3 À qui s’adresse-t-on ?

 

Maintenant qu’on a nos clés (publique et privée) il serait temps
d’avoir une adresse (et même plusieurs en fait).

 

3.1 Créer une adresse Bitcoin

 

Dans la vraie vie on utilise les adresses Bitcoin (le protocole) pour recevoir des bitcoins (la devise).

Pour ce faire on va utiliser la fonction pubtoaddr qui veut simplement dire à partir d’une clé publique on va générer une adresse Bitcoin.

 

 

3.2 Créer une adresse multi-signature

 

Lorsqu’on utilise un Wallet ou portefeuille numérique pour gérer ses
bitcoins (comme avec le wallet [Wirex] que je recommande :
<https://wirexapp.com/r/btho5o7p5u>), l’application génère une
plusieurs paires de clés différentes associées à une unique adresse.

 

Une [adresse multi-signature] est une adresse associée à plusieurs
clés privées (donc plusieurs clés publiques puisque ces dernières sont
générées à partir des premières).

 

Pour notre code nous allons créer 3 paires de clés. Ensuite on créera
une adresse multi-signature grâce à la fonction mk_multisig_script
qui comme son nom l’indique va créer/faire (mk pour make) une
multi-signature à partir des 3 paires (les signatures).

 

Ensuite on passera le résultat de cette fonction en entrée de la
fonction scriptaddr qui à partir de ce script va créer une adresse
Bitcoin multi-signature.

 

Comme souvent, un petit code vaut mieux que de longs discours

 

 

[Wirex]
<https://computercode.fr/cest-dans-ton-interet-de-lire-les-lignes-qui-suivent/>

[adresse multi-signature]
<https://bitcoin.fr/les-adresses-multi-signatures/>

 

3.3 Observons l’historique des transactions

 

La force du Bitcoin c’est de rappeler qu’avant même l’invention de
l’argent il y avait les registres (ledger en anglais) de
transactions.

Ce registre est une [chaîne de blocs] d’où le nom de Blockchain.

Pour observer l’historique des transaction il suffit d’utiliser la
fonction history à laquelle on passe une adresse valide en entrée.

 

 

Remplacer a_valid_bitcoin_address par une adresse valide de votre
choix et si vous n’en avez pas alors vous pouvez en trouver sur cet
explorateur de Blockchain : <https://www.blockchain.com/explorer>

[chaîne de blocs] <https://bitcoin.org/bitcoin.pdf>

 

4 Conclusion

 

Dans ce tutoriel, largement inspiré de [cette publication sur Medium]
de Nikita Shetty et basée sur le module
<https://pypi.org/project/bitcoin/> écrit par Vitalik Butterin
fondateur de la [blockchain Ethereum], j’ai essayé de vous montrer le
plus simplement et directement les concepts de base de la Blockchain
Bitcoin en mettant les mains dans le code.

Pour aller plus loin je recommande mes formations [CDBSSR] (Comment
Découvrir la Blockchain Sans Se Ruiner) et [ACBP] (Apprendre à Coder 1
Blockchain avec Python).

 

Pour s’inscrire à ma newsletter il suffit de cliquer ici :
<https://laurentgarnier.podia.com>

 

[cette publication sur Medium]
<https://medium.com/coinmonks/bitcoin-with-python-6595588c2fcf>

[blockchain Ethereum] <https://coinmarketcap.com/currencies/ethereum/>

[CDBSSR] <http://bit.ly/cdbssr-free>

[ACBP] <http://bit.ly/acbp-podia>

Si ça t’a plus merci de me le dire et de partager ce tutoriel comme ça je serais motivé pour en faire d’autres.

 

Promos spéciales jusqu’à la fin du mois de juin


Comment Découvrir la Blockchain Sans Se Ruiner

Pack Blockchain

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.